10.000 codeurs pour développer l’Afrique

L’initiative lancée par le centre de formation Objis vise à former les jeunes d’ici 2025 afin qu’ils puissent contribuer au développement et à la transformation digitale du continent Africain.

L’accès rapide et à moindre coûts à internet est venu ouvrir la porte et mettre au-devant de la scène de nouveaux métiers. Parmi ceux-ci, celui de codeur. Vous allez me demander c’est quoi un codeur ? D’après Wikipédia, un codeur en langage informatique est une expression qui désigne une personne qui écrit des lignes de code informatique, qui sont ensuite compilées ou interprétées par un ou des ordinateurs. Bref, un développeur de logiciel. Oui. C’est cette catégorie de travailleur que l’entrepreneur Douglas Mbiandou à travers le centre de formation informatique Objis, veut mettre sur le marché Africain.

 « Je me fixe pour les dix prochaines années l’objectif de former sur le continent 10.000 jeunes déterminés à réussir dans le secteur du numérique en contribuant par une expertise en programmation à leur employabilité ainsi qu’à la transformation digitale du Continent « , explique-t-il.

L’opération 10.000 codeurs va se dérouler dans 14 pays sur les 55 que compte le continent africain. Ce projet d’après le promoteur, vient répondre à un besoin, celui de l’emploi des jeunes. Elle vise donc à former une nouvelle génération de codeurs dont l’Afrique a besoin pour son développement. 200 formateurs vont mettre à jour 10.000 professionnels répartis sur le continent. La Côte d’Ivoire qui a pour objectif 1500 codeurs formés à l’horizon 2025, tout comme le Cameroun, le Sénégal et la République Démocratique du Congo, est déjà en avance avec une cuvée de 6 codeurs (30 au Sénégal) en fin de formation et donc prêts pour l’emploi. Le Benin, le Gabon, le Mali le Congo Brazzaville, auront droit à 800 développeurs, quand le Togo, le Niger, la Guinée, le Tchad, la République Centrafricaine et Madagascar ont pour objectif 500 développeurs professionnels.
Sont admissibles à cette formation, les titulaires d’un diplôme de Baccalauréat +2 à Bac+5 en informatique et télécommunication et des littéraires passionnés d’informatiques autodidactes.

« On veut former une nouvelle génération de développeur afin qu’ils acquièrent les compétences pratiques permettant d’augmenter significativement l’auto employabilité dans le secteur porteur du développement d’application web et mobile », indique Douglas Mbiandou.

Toutefois, il faut débourser la somme de 30.000 FCFA pour l’inscription et 25.000 FCFA chaque mois pendant les 18 mois que va durer la formation, soit 500.000 FCFA, le coût du programme. L’apprentissage se fait en cours du soir, trois heures trois fois par semaine dans des centres labélisés #10000Codeurs tels Jokkolabs à Dakar, Akendewa à Abidjan, Axxentis à Yaoundé et AppsTech à Douala.

Après avoir passé plus de 30 ans en France, l’informaticien et entrepreneur Douglas Mbiandou s’est décidé de retourner dans son pays natal le Cameroun.

« A l’aube de mes 40 ans, je veux apporter ma pierre à l’édifice du développement du continent en partageant mes connaissances techniques, pédagogiques et entrepreneuriales à une Jeunesse Africaine en mal de repères. » explique l’entrepreneur.

D’où le projet #10000Codeurs. Une formation pratique, certifiante, avec à la sortie, un savoir-faire et un savoir-être qui ouvre les portes de l’Emploi et la possibilité pour les jeunes formés de devenir acteur de la transformation digitale du Continent. Il rassure qu’à la fin de la formation si un jeune n’a pas un emploi il est remboursé.

Une solution au chômage des jeunes en Afrique dit Douglas. Et c’est une bonne chose. Seulement, comment un jeune qui est au chômage réussira-t-il a payé 500.000 FCFA pour une formation qui nécessite outre ces frais, certainement des outils tels un ordinateur et une connexion internet ? Je m’interroge.

Toutefois, les femmes sont classées dans une autre catégorie. Afin que informatique ne rime plus avec masculin, Douglas Mbiandou envisage de former les jeunes filles gratuitement lors de ce programme qui s’est ouvert ce 29 mars 2017 à Douala au Cameroun. Alors mesdames n’attendez plus, si vous êtes au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en RDC et au Benin, n’hésitez pas, vous êtes concernées… Allez-vous inscrire.

Un appel à candidature est également ouvert à tous ceux qui souhaitent devenir des formateurs #10000codeurs. Envoyez votre CV ainsi qu’une lettre de motivation à l’adresse 10000codeurs@odjis.com et vous serez contacté par Douglas Mbiandou, le responsable du déploiement du programme.

 

Armelle Nina Sitchoma

7 commentaires

  1. c’est une grosse occasion formation et emploi ou être remboursé sa c’est une chance a ne pas laisser passer.

  2. Merci infiniment

  3. J’aime beaucoup le projet 10000codeurs mais svp! tenez moi au courant quand ca sera le tour de la RDC. Merci.

  4. A quand le lancement au Togo svp ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.