La santé dans nos plats

C’est l’objectif de la campagne de sensibilisation organisée par le Programme Zoonoses le 08 juin 2024, en marge de la célébration de la journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments.

« J’évite d’acheter les denrées alimentaires d’origine ou de qualité douteuse, exposées au soleil ou vendues dans un environnement sale!» « J’achète toujours mes pesticides homologués et les engrais autorisés dans les points de vente agrées !» « Les animaux malades sont dangereux pour ma santé et celle de ma communauté. Je vends uniquement les animaux en bonne santé ! » « Je laisse murir mes fruits et légumes naturellement sans utiliser les produits chimiques!» Tels sont quelques conseils pratiques donnés par les équipes du Programme Zoonoses ce 08 juin 2024 aux producteurs, commerçants et consommateurs rencontrés au marché du Mfoundi à Yaoundé. C’était au cours d’une campagne de sensibilisation organisée à l’occasion de la journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments qui se célèbre tous les 07 juin.

Lire aussi: Quand la carence en Fer handicape le développement physique et intellectuel de l’enfant

«Les marchés sont les points de rencontre obligatoire entre tous les acteurs de la chaine de production de l’aliment. Notamment les producteurs, les consommateurs, les manipulateurs et les vendeurs de denrées alimentaires. Il était donc important pour nous de sensibiliser ces buyam- sallam. Afin qu’elles puissent comprendre et prendre en compte l’importance des bonnes pratiques d’hygiènes et de sécurité sanitaire des aliments, et le répercuter à tous les autres éléments de la chaine.»  

souligne le Dr Fouogue Sonna, cadre au programme Zoonoses.

600 millions de cas de maladies d’origine alimentaire

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les aliments impropres à la consommation représentent une menace pour la santé humaine et les économies. Chaque année, une personne sur dix tombe malade après avoir ingéré un aliment préjudiciable à la santé. D’après les estimations, 600 millions de cas de maladies d’origine alimentaire sont enregistrés par an. Ils touchent de manière disproportionnée les personnes vulnérables et marginalisées. Notamment les femmes, les enfants, les populations en proie à des conflits et les migrants. Les données indiquent qu’environ 420 000 personnes meurent chaque année après avoir ingéré des aliments contaminés dans le monde. Les consommateurs doivent faire la différence en empêchant les maladies d’origine alimentaire, en se tenant informés.

Bien qu’il y ait encore des pratiques très peu recommandées, nous nous rendons compte que les commerçants essayent déjà à leur niveau avec l’aide des responsables des sectorielles présents dans les marchés à l’instar du MINEPIA, du MINADER et la Commune, d’améliorer la qualité des produits qu’ils présentent aux consommateurs. D’autres trainent encore le pas. Ils exposent encore leurs denrées alimentaires à même le sol, sur des bâches, les comptoirs et autour des poubelles. Nous espérons qu’ils vont suivre le pas »,   

souhaite le Dr. Fouogue

Lire aussi: Bien-être: la mauvaise alimentation des Camerounais préoccupe

Cinq clés pour des aliments plus sûrs

La Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments vise donc à attirer l’attention et inspirer l’action pour prévenir, détecter et gérer les risques d’origine alimentaire. Ceci dans l’optique de contribuer à la sécurité sanitaire des aliments, à la santé humaine, à la prospérité économique, à l’agriculture, à l’accès au marché, au tourisme et au développement durable. L’Oms prescrit cinq axes clés pour s’assurer que ce que nous consommons est sain. Développées par un groupe de scientifiques internationaux, ils recommandent de :

  • prendre l’habitude de la propreté,
  • séparer les aliments crus des aliments cuits,
  • faire bien cuire les aliments,
  • maintenir les aliments à bonne température et
  • d’utiliser de l’eau et des produits sûrs.

Des actions simples pour prévenir les maladies d’origine alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.