Ces vers nuisibles à déparasiter chez les enfants

La campagne de déparasitage gratuit se déroule du 23 au 27 novembre dans 20 districts de santé de la région du littoral et du 1er au 05 décembre dans les districts d’Edéa, Loum, Njombe, Penja et Melong.

Une étude du ministère de la Santé Publique datant de 2010 estimait à plus de 2 millions le nombre de personnes parasitées par la bilharziose et plus de 5 millions  de personnes vivant dans les zones à risque au Cameroun.

Les consequences de ses vers intstinaux chez les enfants.

Les enfants en âge scolaire, les pêcheurs et les agriculteurs constituent le groupe le plus vulnérable.

« Il est important que nous puissions permettre aux enfants d’être protégés à travers cette campagne de déparasitage qui diminue considérablement la charge parasitaire et qui permet que les enfants soient moins exposés aux conséquences graves de ces maladies. Les enfants les plus touchés et qui sont notre cible ce sont les enfants de 5 à 14 ans qui sont en âge scolaire. L’activité est menée en collaboration avec les ministères de l’éducation de base et des enseignements secondaires », précise le Dr Albert Mambo Maka, délégué régional de la santé pour le littoral.   

Maladie grave si pas traitée

L’insalubrité reste le moyen de contamination des vers intestinaux. « les poussières, les contacts et les problèmes d’hygiène sont la cause de plusieurs maladies et en particulier, des helminthiases ou vers intestinaux et la bilharziose que les enfants peuvent attraper dans les mares d’eau où ils se lavent », explique le Dr Albert Mambo Maka.

« Les vers intestinaux chez les enfants sont souvent à l’origine du retard de croissance, de la baisse du développement intellectuel, de l’anémie, de l’augmentation du risque d’infection par d’autres germes et provoque même des complications nécessitant une intervention chirurgicale« , dénonce le Dr Fanny Dissak, point focal des maladies tropicales négligées dans le Littoral.

    

assainir pour lutter contre les vers

Dans le but de limiter les conséquences qui sont parfois très grave chez les enfants cibles, la délégation régionale de la santé publique du Littoral en symbiose avec le ministère de la Santé Publique, organise une campagne nationale de déparasitage des élèves dans tous les districts de santé du Cameroun. L’administration des doses de médicament se fera dans les écoles.

L’objectif de cette campagne est de déparasiter au moins 80% des enfants d’âge scolaire ( 5-14 ans) dans tous les districts du Cameroun avec le Mebendazole 500mg ou l’Albendazole 400 mg. Déparasiter avec le praziquantel 600 mg au moins 80% des enfants dans 90 districts avec une prévalence supérieure ou égale à 10%. Eduquer et sensibiliser les populations sur la lutte et la prévention de la schistosomiase et des vers intestinaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.