Agenda / Calendrier

Balafon musics awards : Charlotte Dipanda huée, Mr Leo adulé

Les Balafon music awards organisés depuis 4 ans par la radio privée Balafon basée à  Douala au Cameroun ont recompensé ses laureats. J’étais donc à  la cérémonie qui s’est tenue le 8 décembre dernier au quartier Bonanjo à  Douala, pour profiter de la soirée que les organisateur avaient annoncé comme un grand moment de show et de télévision. Je ne vais pas insister sur qui a gagné quoi et bla bla et bla bla. Parce que vous savez déjà  qu’il y avait 14 catégories à  récompenser soit deux catégories hors compétition les balafons d’honneur reçu par Sissy Dipoko, chanteuse ; Dina Bell, chanteur ; Jean Dikoto Mandengue, bassiste et Aladji Touré, bassiste et le balafon spéciaux remis à  Foly Dirane, l’ex animateur de l’émission Délire ; Salatiel, artiste et patron du label Alpha Better Records ; Alain Noumsi, distributeur de musique – MC Pop music et Jacques Logmo : journaliste à  la Crtv Littoral et correspondant Africa N°1.

15317863_1369929133040758_5551590324142309815_n Les 12 catégories en compétition ont été remportées par Lab’l comme Meilleur artiste de musique sacrée, Soumi a eu le trophée du meilleur artiste de musique tradi-moderne. La révélation féminine de l’année est revenue à  Blanche Bailly et la révélation masculine de l’année à  Locko. Le titre « Ndolo », interprété par Daphé et Ben Decca a remporté le prix du meilleur featuring de l’année, Daphné qui est monté sur le podium une deuxième fois pour le prix de la meilleure voix féminine de l’année et Mr Leo la meilleure voix masculine de l’année. Le meilleur vidéogramme de l’année est revenu à  Reniss avec le clip de « La sauce », la meilleure chanson de l’année « On va gérer » de Mr Leo, le meilleur album de l’année était la « Playlist » de X-Maleya. Lady Ponce et X-Maleya remporte les prix de l’artiste féminine et masculin de l’année.

L’ondoyance du public

On dit souvent que l’homme est ondoyant et divers ? Et oui ! Je l’ai confirmé le soir du 8 décembre à  la cérémonie de récompense des Balafon musics Awards. Une cérémonie riche en son et couleurs. Les grosses pointures de la musique camerounaise, Grace Decca, Dina Bell, Sissi Dipoko, Ekambi Brillant et biens d’autres étaient présents. Ce qui m’a marqué et surtout intrigué lors de cette cérémonie qui a durée 3h30 minutes, c’est la réaction du public lorsqu’on annonçait les nominées. Je parle du public parce que c’est lui qui était au centre des décisions pour ces awards. Oui ! C’est le public qui votait et le jury était là  pour la supervision. A chaque fois que la voix de Victorine Mfendum a annoncé les nominés dans les catégories meilleure voix féminine ou artiste féminine de l’année, catégorie où l’artiste Charlotte Dipanda était en compétition, le public scandait, « yoouuu! », «ouyou ! ouyou ! », « noooon » ou encore « pas elle ! Surtout pas elle ! ». Etonnée, oui j’étais étonnée. Car, qu’est ce qui se passait là ? Pourquoi le public qui adulait la chanteuse il y a peu en est arrivés là Â ? Après quelques flashs en arrière, comment oublier cet épisode de la Can féminine.  Le souvenir de l’hymne de la Can tant contesté, détesté et interprété par elle est encore présent dans les mémoires. La pilule amer de cet hymne est encore en travers de la gorge de plus d’un. L’autre raison c’est sa présence comme coach pour le show télévisé « The Voice Afrique francophone » produit et diffusé par la chaine de télévision Voxafrica. Sur ce point d’aucuns pensent qu’elle n’a pas sa place là -bas. D’autres par contre pensent qu’elle doit repêcher tous les camerounaise qui sont éliminés de la compétition. D’où la rancÅ“ur et du coup, la coucou nationale est devenue l’ennemie des mélomanes au Cameroun.

L’autre artiste contesté de la soirée était Soumi avec titre «Paracétamol ». On l’a certes voté sur internet mais il ne faisait pas l’unanimité dans la salle.

15355629_1517722611590570_1926745489559879572_nLe chouchou du public pour cette cérémonie de récompense de la 4ème édition des Balafon music awards n’est nul autre que la pépite de la maison de production Alpha Better Record, Mr Leo. Il est le seul artiste dont les récompenses n’ont souffert d’aucune contestation. A la moindre prononciation de son nom, les foules acclamait. Quand un de ses titres était lancé, la foule chantait en cÅ“ur. Il est d’ailleurs le seule artiste à  avoir vu plusieurs personnes défiler sur scène lors de sa prestation.

122.944. 000. C’est le nombre de personne qui ont donné leurs voix pour les votes de cette 4ème édition des BMA. Les statistiques15419270_1574013189279386_940854345_o 15491472_1574013039279401_151640020_o-1 15502994_1574012472612791_1290508807_o-1 15515596_1574013539279351_1567133278_o 15515721_1574012825946089_1286291147_o

Armelle Nina Sitchoma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.