Noces d’or pour Guinness Cameroun

L’entreprise brassicole, filiale du groupe Britannique Diageo célèbre ses 50 ans. A ce jour, elle représente le cinquième marché Guinness en volume au monde et le deuxième en Afrique. Elle revendique la place de leader au Cameroun avec 30 portefeuilles de produits, 440 emplois directs créés, 15 000 emplois indirects créés et 5.7 millions de Consommateurs.

Pour célébrer ces noces d’or, l’entreprise brassicole retrace en image ses temps forts au 237. Journées portes ouvertes, football avec les partenaires, soirée de gala et promotion Guinness zones noires meubleront les articulations des festivités.

L’idylle entre les Camerounais et les produits Guinness naît en 1967. La ville de Victoria (Limbé de nos jours) dans le Sud-Ouest du pays accueille le premier dépôt. Ensuite un autre voit le jour à Douala, puis Nkongsamba et Yaoundé.

En 1969 la décision de construire une usine est actée. La première usine est implantée dans la capitale  économique du pays et le 14 mars 1970 marque la date de la première production locale de Guinness.

Le parcours

Cette étape reste dans les annales de l’entreprise qui aujourd’hui marque un arrêt pour évaluer son demi-siècle. Les responsables de Guinness Cameroun ont donné une conférence de presse le 28 février 2020 à l’hôtel La Falaise de Bonapriso à Douala. Le film photo qui jonche les murs de la salle des banquets replonge les convives dans les événements qui ont façonné ladite entreprise.

Cette conférence était aussi l’occasion de retracer le chemin parcouru par la marque. « Le 14 mars 1970, la première bouteille de Guinness est sortie de l’usine. La brasserie de Douala a été officiellement ouverte le 16 mai 1970 employant environ 250 Camerounais. Malta Guinness, le leader de Diageo Afrique sans alcool, boisson gazeuse premium a été lancé au Cameroun en novembre 1984.

Aujourd’hui, la Malta Guinness est disponible dans 11 pays. En plus de la bière, Guinness Cameroun S.A a commencé la distribution de spiritueux au Cameroun en 2017» indique le document de présentation des 50 ans.

200 marques à la conquête des palais

200 marques anciennes et nouvelles, grandes et petites, mondiales et locales

D’abord vendue en pharmacie, la guinness gagne peu à peu le terrain et quitte son standing pour faire corps avec le palais de monsieur tout le monde. Aujourd’hui, le brasseur revendique le leadership dans le secteur des boissons alcoolisées.

«50 ans plus tard, nous sommes désormais considérés non seulement comme une entreprise de boissons alcoolisées, mais nous restons également le chef de file. Nous continuons l’amélioration des normes et de l’éthique de notre industrie. Nous produisons une collection de plus de 200 marques anciennes et nouvelles, grandes et petites, mondiales et locales, appréciées dans plus de 180 pays à travers le monde. »

 L’entreprise revendique une production de 2200 bouteilles par heure de whisky Black & White. Elle est la première brasserie à mettre du scotch en bouteille hors d’Ecosse.

Chaque année, elle investit environ 135 millions de francs CFA pour s’attaquer au problème de l’alcool au volant et pour promouvoir une consommation responsable à travers le pays.

Plus de 2,5 milliards de francs CFA sont investis chaque année pour l’achat du Sorgho auprès de 4500 petits exploitants agricoles dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.