Douala accueille les écritures théâtrales de la jeunesse

La 1ère édition de la journée dédiée aux écritures dramatiques pour l’enfance se célèbre ce 1er Juin 2018 au Cameroun.

Exigeantes, audacieuses, inventives, drôles, engagées et foisonnantes. C’est ainsi qu’on peut définir dans leur grande variété les écritures théâtrales de la jeunesse. Elles constituent aujourd’hui un véritable répertoire de textes de théâtre, dont la portée poétique touche aussi bien les enfants que les adultes. Il était donc important, pour corriger l’idée reçue selon laquelle : « les camerounais ne lisent pas », ou alors « si tu veux cacher quelque chose à un Camerounais met le dans un livre « , de commencer la sensibilisation chez les tous petits.

D’où l’initiative de Jeannette Mogoum de « la compagnie Les Racines », qui ramene au Cameroun le concept « Le 1er juin des écritures théâtrales jeunesse.» Née en 2015 en France dans le cadre de la Belle Saison avec l’enfance et la jeunesse, cette Journée Nationale au départ et Internationale par la suite, vise à faire connaître largement les écritures et leurs auteurs. Aussi de fédérer et valoriser les initiatives de celles et ceux qui les font partager, de favoriser de nouvelles collaborations et le travail en réseau autour des écritures théâtrales pour l’enfance et la jeunesse.

La première édition de « Le 1er juin des écritures théâtrales de la jeunesse  » se déroule sur une période de 3 jours. Les 31 mai, 1er et 2 juin. 3 jours, 3 dates, 3 lieux. Le jeudi 31 mai au centre AGAPE, lecture des textes de théâtre devant un public familial. Vendredi 1er juin à 14h à la MJC New Bell, carnaval dans la rue avec déambulation d’une marionnette géante, accompagnée de marottes, escortées de comédiens, percussionnistes, danseurs. Ce carnaval sera clôturé par un mini festival. Le 2 juin, l’Institut Français de Douala accueille à l’espace des cultures numériques un bal littéraire. Cet événement qui se déroule à Douala, dans d’autres pays Africains, en France et au Québec, a pour but de partager le plaisir de lire, dire et entendre ces mots qui nous parlent du monde et aident à grandir.

Surtout, suscite chez les enfants l’envie de lire très tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.