Santé : la fondation J & A Oben en renfort pour la supplémentation en vitamine A à l’Extrême-Nord

Cette dernière a été retenue par Helen Keller International comme consultant pour la mise en œuvre d’une recherche opérationnelle sur la mobilisation communautaire, la supplémentation en vitamine A de routine chez les enfants de 6 à 59 mois.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, près de 250 millions d’enfants de 3 ans souffrent d’une carence en vitamine A. cette carence est la cause majeure de mortalité infantile et première cause de cécité de l’enfant dans les pays en développement. Chaque année, plus de 500.000 enfants deviennent aveugles à cause de cette carence et la moitié meurt dans l’année qui suit.

Des données de l’enquête Camerounaise Auprès des Ménages, ECAM 4, il ressort que l’Extrême-Nord est la région la plus pauvre du Cameroun avec 74,25% de la population vivant sous le seuil de pauvreté contre 37,5% au niveau national. Elle connait une mortalité infantile de 0,23 décès/10.000 enfants/jour. Cette région du Cameroun va faire l’objet entre septembre 2021 et  Mai 2022, d’une recherche opérationnelle sur la mobilisation communautaire, la supplémentation en vitamine A de routine chez les enfants de 6 à 59 mois. Il sera piloté par la fondation J & A Oben, retenue par Helen Keller International comme consultant pour la recherche sur la mobilisation des communautés pour la supplémentation en vitamine A de routine, précise un communiqué de presse datant du 9 septembre 2021.

communiqué de presse Fondation J & A Oben

Santé pour Tous

Le projet ciblera principalement les personnels soignants dans les districts de Kaélé et Guidiguis et visera à documenter l’efficacité, le coût, la pertinence et les leçons apprises de la mobilisation communautaire dans le cadre de la SVA de routine. Les résultats seront utilisés pour faire des recommandations pour l’extension dans d’autres districts et régions.

La fondation J & A Oben a comme objectifs de promouvoir la santé pour tous par le développement de la diététique et de la nutrition, qui sont à la fois les fondements des médecines préventives et indispensables aux médecines curatives, aider les enfants malnutris en leur offrant une alimentation équilibrée composée de produits alimentaires locaux entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.