Cameroun : Un Cloud local pour faciliter la transformation numérique des entreprises africaines

La solution est apportée par la société ST Digital à travers un datacenter 100% africain dont le lancement a lieu le 22 janvier à Douala et le 27 du même mois à Yaoundé.

La pandémie à covid 19 est venue chambouler toutes les habitudes dans le monde. Désormais, la pratique de nos activités au quotidien accorde une part belle au télétravail. La consommation des services en ligne par les entreprises et les administrations ne cesse de croître. Le besoin d’accompagnement avec. Pour faciliter la transformation des entreprises camerounaise et celles de la sous-région, ST Digital propose et installe un service cloud et datacenter 100% africain au Cameroun.

«Nous commercialisons les solutions cloud de notre partenaire majeur et historique Microsoft mais aussi certaines de nos solutions le tout en prenant en compte les besoins spécifiques de nos clients tant sur la partie réglementaire que technique et fonctionnelle

Anthony Same

Un datacenter Tier-3

Pour sa présentation officielle, la jeune équipe de ST Digital a choisi 2 dates. Le 22 janvier 2021 au Gicam à Douala et le 27 du même mois à Yaoundé sur le thème « problématique et enjeux du Cloud pour les entreprises africaines.» De quoi bien structurer les enjeux de la présence de leur produit.

C’est quoi un datacenter au juste ? Les experts s’accordent à définir le datacenter comme un centre de données. Une infrastructure composée d’un réseau d’ordinateurs et d’espaces de stockage dans lequel on organise, traite, stocke et entrepose de grandes quantités de données numériques. Des données qui peuvent provenir des équipements de télécommunications (téléphonie, application, fibre optique, serveur SMS etc.)

Le datacenter construit par ST Digital est de conception Tier-3 c’est-à-dire alimenté par plusieurs sources d’énergie (batteries, moyenne tension, groupes électrogènes) en redondance pour garantir la disponibilité du service en cas de coupure de l’énergie électrique. Implanté dans la ville de Douala, il a été pensé et conçu localement pour adapter sa réponse aux besoins des entreprises.

«Pour la mise en place de ce datacenter, on a fait appel à des Pme locales. L’ensemble de nos équipes locales participent également au projet donc c’est vraiment une construction 100% locale», vante

Jean Francis Ahanda, directeur Cloud et Datacenter services chez ST Digital

Pionnier en Afrique

Avec ce datacenter, ST Digital propose une gamme variée de services.

«Nous proposons dans le cadre du datacenter que nous avons déployé pour la première fois au Cameroun de manière indépendante, la location de serveur, la location de service et la location de service managé pour nos clients qu’ils soient des Pme, des grandes entreprises ou des administrations. Ensuite nous avons les services d’hébergement et de colocation et enfin la partie haute qui est la partie service. Le service de messagerie, le service de sécurité et le service de firewalling»

Joël Nlepe, directeur commercial et marketing.

Après les datacenters de MTN Cameroon, Orange Cameroun, Camtel et de la Campost, le Cameroun accueille ainsi un site pionnier en Afrique centrale dédié à l’hébergement des données informatiques. Le premier datacenter opéré par une société neutre qui n’est pas opérateur de télécom et donc qui ne pose pas de problème concurrentiel et qui répond aux standards internationaux.

ST Digital veut externaliser les données des entreprises pour diminuer les coûts liés à la gestion des infrastructures informatiques, améliorer la productivité de celle-ci mais surtout réduire voir stopper l’externalisation des capitaux africains. ST Digital est présent dans 5 pays, le Togo, le Gabon, le Congo, la Côte d’ivoire et le Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.