La SABC puise dans la musique urbaine pour booster une de ses marques

La chanson intitulée <booster> vise à accompagner la marque qui porte le même nom dans son nouvel habillage.

La scène s’ouvre sur un nightclub. Nernos lekamsi donne le ton. La rappeuse Kameni slay le flow. Z-TRA apporte la douceur et la sensualité. Mink’s fait monter des décibels. Le beat tonne. Si Kameni demande si on est prêt à présent, le rythme, les coups de hanche et les pas de dance des gens sur le floor attestent. 3 minutes 47 secondes d’ambiance électrique.

Voilà résumé en peu de mots le nouvel habillage de la marque booster des brasseries du Cameroun. Le vidéogramme sorti le 30 Avril 2021 a été présenté à la presse ce 3 mai 2021 à Douala au Cameroun. L’entreprise sort des sentiers battus, pour faire autrement.

< Le monde aujourd’hui est totalement ouvert. On regarde comment les choses se font ailleurs sans oublier que les choses se passent en local. Ce clip pour nous n’est pas un clip publicitaire, même si c’est à l’honneur de la marque booster. On vit un contexte de crise sanitaire depuis Mars 2020. Ce contexte là ne peut pas briser le cour de la vie. Pour être bien chaque jour, il faut avoir des raisons de vivre. On ne peut le faire sans se booster>

Jehu Kamdeu, directeur marketing SABC

Promouvoir la musique urbaine

La campagne débute en 2019. Elle est ensuite interropu en 2020 suite à la Covid19. Elle vise entre autres à : accompagner la marque dans son nouvel habillage, connecter la marque à sa cible (21-35 ans) et offrir des plateformes de visibilité aux jeunes talents camerounais passionnés de musique urbaine.

Pour atteindre ces objectifs, l’entreprise brassicole a fait collaborer 4 talents de la musique urbaine camerounaise sur un beat de dj Kessy. Le vidéogramme est une production de ACH4Life et réalisé par le Dr Nkeng Stephen. Il est consommable ici sans modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.