Des vêtements connectés made in 237

Une des grandes découvertes de la 5ème édition du rendez-vous «le pagne en folie.» Cette foire qui vise à forger l’identité africaine dans le monde entier a ouverte ses portes à la fondation Muna le 7 decembre dernier. Le «vêtement connecté» sa grande attraction, est une fusion entre le textile et la technologie.

Conférence de lancement du pagne en folie, un exemplaire d’un pagne connecté

Mercredi 11 décembre 2019. La toile est réveillée par le cri de détresse de Paulette Ndong. Son fils Maurice est sorti de la maison pour l’école et n’a jamais regagné sa salle de classe. Aussitôt, l’alerte a été donnée sur les réseaux sociaux. Si pour le cas de Maurice on a abouti à un heureux dénouement, ce n’est pas le cas pour plusieurs parents qui ont vu leurs enfants être enlevés.

Et si les parents avaient la possibilité de tracer les mouvements de leurs enfants une fois qu’ils partent de la maison pour l’école? Et si au lieu d’aller chercher un thermomètre pour prendre ta température, ton vêtement jouait ce rôle en instantanée ? Trêve de questions. C’est désormais possible. Grâce à l’invention d’une jeune équipe du laboratoire #MBoaLab. Elle a présenté son travail à l’ouverture de la 5ième édition du «Pagne en folie ». Pour marquer les esprits des amoureux du pagne et faire œuvre utile durant cette édition, « le pagne en folie » adapte le pagne aux usages du quotidien. Elle associe l’univers du textile à celui de la technologie pour créé un « habit connecté ».

Un model de pagne lumineux et connecté…

L’innovation, en plus du pagne peut se faire sur tout genre de tissu.

«Un habit connecté permet de faire une traçabilité du parcours de ceux qui l’arborent, faire de l’activité sportive en évaluant sa pression, la vitesse et la température de son corps et bien d’autres choses», explique Sylvain Moudindoh, un expert au #MboaLab.

La raison de cette création est simple. « Les technologies nouvelles apportent des facilités et facilitent la vie. A travers une tenue connectée, on peut facilement suivre et retrouver un enfant égaré ou kidnappé», ajoute-t-il.

Selon les concepteurs, ces « habits connectés » sont équipés à l’aide de micro-capteurs situés dans le vêtement. Avec cette technologie, on peut décrocher un appel, modifier la couleur du tissu, analyser différents paramètres du corps humain tels que les mouvements, la température corporelle, la tension, l’activité pulmonaire et cardiaque. Elle permet aussi de mesurer la distance parcourue et le nombre de calories dépensées.

Le pagne dans tous ses états

Après la présentation des ouvertures de la technologie, « le pagne en folie » rend un hommage à travers un vernissage de pagne à Elisabeth Fri Muna, de regrettée mémoire. Le but étant de raviver le souvenir d’une ambassadrice du pagne dans les hautes sphères.

C’est aussi et surtout l’occasion de refaire sa garde-robe et ses accessoires pour les fêtes de fin d’année. Le pagne en folie est le rendez-vous des amoureux, amateurs et professionnels du pagne. 8 jours au cours desquels les differents publics sont édifiés sur ce qu l’on peut faire dans les domaines de la mode et de la dérocation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.