Les brasseries du Cameroun se lancent dans le marché de la boisson en canette

L’entreprise a ouvert son usine, la ligne  Canette  de Ndokoti le lundi 19 février 2018 à Douala. Cette usine permet d’enrichir la gamme de produits du Groupe en bière et bientôt en boissons gazeuses sous un nouveau packaging. Elle a surtout pour objectif de lutter contre la fraude des produits importés en canettes des pays voisins. La canette de 33 cl coûte 450 Fcfa et celle de 50cl 500 FCFA

coupure du ruban symbolique de la nouvelle usine canette des Brasseries

Le marché Camerounais est inondé par des produits brassicoles qui entrent de manière frauduleuse en provenance du Nigéria, de la Guinée Equatoriale. Ce n’est pas la population de Mouanko dans le Littoral qui voit le flux des produits qui entrent sur le territoire camerounais par pirogue avant d’être embarqués dans des Camions sans contrôle des agents de la Douane ou celle d’Ambam dans le Sud qui démentira cette information. Un tour au marché Mboppi ou au lieu-dit « Douala bar »pour ne citer que ces lieux, et la brigade de contrôle et de répression des fraudes au ministère du Commerce aura du travail.

Ces produits de contrebande font perdre de l’argent à l’Etat du Cameroun. C’est pour répondre et contrecarrer ces produits indélicats que la Société anonyme des brasseries du Cameroun s’est lancée dans la fabrication des bières en canette. « La Ligne canette/boite  que nous inaugurons aujourd’hui est la garantie que nous allons pouvoir concurrencer les importations souvent malheureusement frauduleuses du Nigeria et de Guinée Equatoriale. C’est la garantie que le savoir-faire industriel du Cameroun est toujours à l’œuvre pour que ce pays ne devienne pas un désert industriel », précise Emmanuel de Tailly, le directeur général des brasseries du Cameroun lors la cérémonie d’ouverture de l’usine ce lundi 19 février à Douala.

Emmanuel de Tailly, Directeur général du groupe SABC

Cette nouvelle ligne d’embouteillage répond aux normes et aux standards internationaux. Elle a coûté 3 milliards de FCFA et durée 8 mois de travaux, avec une équipe projet de 20 personnes et 2 mois de formation des opérateurs. Sont concernés par ce nouveau packaging et déjà disponible, la 33 export, la Mutzig, et la Castel. Les boissons gazeuses rentreront sous peu dans le circuit. L’usine Ndokoti mis en service le 24 octobre 2017 fabrique 12000 boites de 50CL à en une heure et 16000 boites pour le format 33CL dans le même intervalle avec 8 employés qui pilotent le projet et 4 prestataires. En 2017, le groupe SABC a investi 45 milliards de FCFA dans son écosystème agro industriel ou plus de 10.000 tonnes de maïs et 30.000 tonnes de sucre camerounais ont été valorisés, transformés pour que le « made in Cameroun » soit une réalité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.