Le Cameroun compte 2387 formations hospitalières publiques

modifCe bilan des réalisations des établissements sanitaires au Cameroun depuis les indépendances a été dressé par le ministre de la Santé Publique André Mama Fouda, lors de la cérémonie d’inauguration du centre hospitalier d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine, le 6 mai 2016 à  Yaoundé. Le Cameroun compte aujourd’hui dans le secteur public 2387 formations hospitalières répartis comme suit, 7 hà´pitaux généraux de première catégorie, 8 hà´pitaux centraux de 2ème catégorie, 14 hà´pitaux régionaux de 3ème catégorie, 143 hà´pitaux de district de 4ème catégorie, 234 centres médicaux d’arrondissement de 5ème catégorie et 1981 centres de santé intégrée de 6ème catégorie.

Une nette progression, puisqu’à  l’accession du Cameroun à  l’indépendance en 1960, le pays comptait deux hà´pitaux centraux et quelques hà´pitaux départementaux et dispensaires. Les deux hà´pitaux centraux étaient l’hà´pital Laquintinie de Douala ouvert en 1931 et l’hà´pital Central de Yaoundé crée en 1933. Des efforts en matière d’infrastructure sanitaire ont commencé véritablement à  être visibles à  partir des années 80 avec l’ouverture du Centre hospitalier Universitaire de Yaoundé en 1981, l’hà´pital Général de Yaoundé en 1987 et l’hà´pital Général de Douala en 1988, précise le ministre de la Santé Publique.

Armelle Nina Sitchoma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.