Douala 1er : les flammes consument trois bureaux à  la mairie

Trois bureaux ont été consumés par les flammes ce 25 octobre 2011 à  la mairie de Douala 1er sise au quartier Bonanjo. Les bureaux de la comptabilité matière, du service d’assiette fiscale et le bureau du compte de contrà´le ont été consumés par les flammes. Selon le vigile en poste au moment du sinistre, le feu s’est déclaré aux environs de minuit. « Le gardien de nuit a été alerté par une odeur de fumée qui se dispersait dans l’air. Il était environ 24 heures quand qui a découvert les flammes. Il a averti les sapeurs pompiers et le commissariat du 1er arrondissement. L’intervention a été prompte sur les lieux et les flammes ont été maitrisées», affirme Lengue Malapa, le maire de Douala 1er.


Le bilan n’est pas encore déterminé. Sur le coup, un ordinateur, des bordereaux de livraison et d’autres documents sont partis en fumée. « Les dossiers des contribuables, mes diplà´mes, l’acte de naissance de mes enfants et mon certificat de travail ont brà»lé », confie Guy Essomba, le chef de service du compte contrà´le.

Sur le site du drame, vers 11 heures ce 25 octobre, la mairie était en sens dessous-dessus. Des débris de verres laissés par le passage des sapeurs pompiers trainaient sur le sol.  Les bureaux étaient inondés d’eau. Dans chacun des cabinets, les restes de paperasses brà»lées par le feu étaient encore visibles. A plusieurs mètres du lieu du drame, une odeur de brà»lé effleurait les narines de tout passant. Les employés de la mairie, assis sur véranda, affichaient une mine d’enterrement. Impossible de recevoir, l’énergie électrique ayant également pris un coup.

D’après Lengue Malapa, il y a eu plus de peur que de mal. « Nous sommes heureux parce que la recette municipale qui tient les ficelles municipales a été épargnée, y compris les bureaux administratifs et les services de l’état civil.»

Le préfet du Wouri, le sous-préfet de Douala 1er, le délégué régional de la sà»reté nationale pour le Littoral, le commandant du Groupement mobile d’intervention (Gmi n°2) et le commissaire du 1er arrondissement sont descendus sur les lieux pour s’enquérir de la situation. « Les autorités et moi sommes partis des lieux du sinistre à  4 heures du matin, après que l’incendie ait été maîtrisé par les sapeurs pompiers », indique le maire. L’origine des flammes reste cependant inconnue. Une enquête est ouverte au commissariat du 1er arrondissement pour déterminer les causes du feu.

Armelle Nina Sitchoma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.